Questions fréquemment posées

Qu'entend-on par «communauté»?

L’Arche réunit des personnes ayant ou pas une déficience intellectuelle qui partagent leur quotidien dans les foyers, ateliers et centres de jours regroupés dans ce que L’Arche appelle des communautés. Les petites communautés peuvent être constituées d’un ou deux foyers et éventuellement d’un atelier. Les plus grandes, peuvent, comme la première communauté de L’Arche à Trosly-Breuil, compter une dizaine de foyers et différentes structures de travail, avec plus de 100 personnes actives.

Qu’entend-on par «assistant»?

Les personnes qui ont une déficience intellectuelle ont besoin de soutien dans leur vie de tous les jours. À l’Arche, les personnes qui choisissent de partager leur quotidien les «assistent» dans les tâches les plus diverses: s’occuper de la cuisine, de l’entretien du foyer, des soins médicaux ou d’hygiène, des travaux de jardinage… Un assistant peut être volontaire de service civique ou employé. Il peut partager la vie du foyer, travailler à l’atelier ou en fonction d’encadrement. L’Arche accueille de nombreuses personnes qui choisissent de s’engager dans la vie communautaire pour des périodes variables. Beaucoup de jeunes viennent y passer un an alors que d’autres s’y investissent pour plus longtemps.

Qu'entend-on par «personne ayant une déficience intellectuelle»?

La mission de L’Arche se concentre sur les besoins des personnes ayant une déficience intellectuelle. Parce qu’il n’y a pas de définition standard de ce terme, il est impossible d’offrir ici une terminologie commune à tous les pays du monde. Selon l’OMS, la personne ayant une déficience intellectuelle a une capacité plus limitée d’apprentissage et un développement de l’intelligence qui diffère de la moyenne des gens. D’autres organismes parleront de handicap mental ou de troubles de l’apprentissage pour qualifier les personnes ayant une déficience intellectuelle.

Le vocabulaire utilisé dans ce domaine dépend en grande partie de la sensibilité des sociétés et des personnes. Il est fréquent qu’une terminologie «politiquement correcte» s’impose afin de lutter contre les connotations péjoratives que recouvrent d’autres expressions en circulation. Il revient à chacun de choisir ses propos en se souvenant que, quels que soient les mots utilisés, ils risquent de blesser les personnes en situation de handicap, car ils ne diront jamais toute la complexité de leur expérience.

L'Arche est-elle une organisation confessionnelle?

Sur les cinq continents, L’Arche promeut l’accueil et le bien-être de chacun de ses membres, quelles que soient sa foi, ses traditions religieuses ou philosophiques. Chaque communauté a été fondée dans le contexte d’une culture spécifique, et ses membres viennent avec leurs croyances et leur culture, qu’ils soient chrétiens, hindou, musulmans ou autre. Pour la plupart, l’expérience de la vie ensemble, conduit à une meilleure compréhension de notre humanité commune et à une perception fine de la vie et d’un esprit d’unité. Puisque le but de L’Arche est d’aider chacun à épanouir ses potentiels, la communauté est amenée naturellement à entendre ses besoins physique, émotionnels, relationnels et spirituels.

À quoi fait référence l’appellation «L’Arche»?

À l’origine, L’Arche était le nom du foyer créé par Jean Vanier à Troly-Breuil, en France, avec Philippe Seux et Raphaël Simi, deux personnes ayant une déficience intellectuelle. Bien que chaque nouveau foyer créé à Trosly ait reçu un nom différent, toute la Communauté de Trosly a pris le nom de L’Arche. Les foyers et les communautés qui ont ensuite vu le jour, en France et dans d’autres pays, ont suivi cet exemple. Par la suite, l’ensemble des communautés de L’Arche à travers le monde se sont réunies en une «Fédération Internationale des Communautés de L’Arche».

Aujourd’hui, la Fédération Internationale des Communautés de L’Arche, qui comprend l’ensemble des communautés de L’Arche, est plus couramment appelée «L’Arche Internationale». Par habitude, ce nom désigne également l’ensemble des structures internationales qui y sont attachées et le Secrétariat International en particulier.

Quelle est l’organisation de la gouvernance de L’Arche?

Il existe une «Assemblée de la Fédération» qui réunit des représentants (personnes ayant un handicap, assistants et administrateurs) de toutes les communautés de l’Arche Internationale. Entre ses rencontres, elle délègue son autorité aux Responsables Internationaux et au Conseil de Surveillance International. Ils travaillent au service de la mission en collaboration étroite et en partenariat. Le Responsable International et le Vice-Responsable International forment le Directoire. Ils sont assistés par des Responsables à différents niveaux de la Fédération, et ils reçoivent le conseil du Conseil de la Fédération et du Conseil de Réflexion International, comprenant des personnes, avec ou sans handicap intellectuel, engagées activement dans la vie des communautés.

 

Qui finance L’Arche?

Les communautés de L’Arche sont des entités légales indépendantes. Les rentrées financières dépendent du pays où elles se situent. Chaque communauté est encouragée à être autonome et financée localement. La proportion occupée par les subsides gouvernementaux est généralement plus importante dans les ressources des communautés situées en Europe que dans celles d’Amérique du Nord; alors que les communautés situées dans les pays en développement dépendent plus largement des donations.

L’Arche Internationale est principalement financée par les contributions de ses membres, les donations et les participations des Fondations de L’Arche sans lesquels elle ne pourrait exister.

Qu'entend-on par 'inclusion' ?

L’inclusion, c’est permettre aux personnes avec un handicap de prendre leur place dans la société, en leur donnant les moyens de s’exprimer et de contribuer. Il y a trois niveaux d’inclusion: la personne en tant que sujet de sa vie est au centre des lieux où son projet d’accompagnement est élaboré, elle est souveraine de son projet; la personne n’est pas seulement «prise en charge» par l’institution mais elle a des responsabilités et intègre les lieux de réflexion, d’élaboration de la vision et des décisions; au niveau de la société, elle est citoyenne à part entière et peut prendre la parole pour défendre ses droits ou s’engager pour une cause, comme tout un chacun.

L'ARCHE INTERNATIONALE 25, rue Rosenwald Paris, 75015, France. +33 (0)1 53 68 08 00
international@larche.org

© L'Arche Internationale 2016